Le 14 septembre 2021

Le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, s’y est exprimé.
Voir (en anglais) la présentation des intervenants, de 4 mn 47 à 5 mn 04, sur <https://www.youtube.com/watch?v=8NIFt6xavak&t=62s> ou
<https://www.youtube.com/watch?v=8NIFt6xavak&t=349s>
et son allocution, de 1 h 22 mn 34 s à 1 h 25 mn 44 s.

Harif est une association britannique représentant les Juifs d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, dirigée par Lyn Julius.
Visitez : http://harif.org/about-us.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, près d’un million de réfugiés juifs ont fui les pays arabes. Ils ont dû abandonner leur patrimoine mobilier – dossiers, archives, documents, artefacts dont des rouleaux de la Torah – ou le voir confisqué. Aujourd’hui, les gouvernements arabes affirment que les biens des groupes minoritaires exilés font partie de leur patrimoine national. Que dit le droit international sur ce sujet, quelles sont les chances que l’héritage juif soit restitué à ses propriétaires légitimes, et quelles voies – légales ou autres – leur sont ouvertes ?