• Ensemble contre la guerre en Ukraine
    Ensemble contre la guerre en Ukraine
  • Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2022

Paris, le 27 novembre 2022

Au cours de l’année précédant la pandémie de Covid-19, les rues de France ont connu une multitude de rassemblements organisés le samedi par les Gilets jaunes. Relayé par le biais des médias sociaux, ce mouvement accusait le gouvernement de ne rien faire contre l’appauvrissement – considéré comme un effet de la mondialisation – surtout de la classe moyenne, dans un contexte de stagnation économique généralisée.

Après plusieurs rassemblements chaotiques, dès janvier 2019, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, avait averti que, « sans dirigeant reconnu, ce mouvement autrefois spontané avait été détourné par des éléments extrémistes de droite comme de gauche, incitant aux théories du complot, à l’antisémitisme et à d’autres formes de haine ».
Le Centre Wiesenthal demande de conjurer l'antisémitisme et toute forme de haine de la part de ceux qui profitent du chaos des Gilets jaunes - Centre Simon Wiesenthal | CSW Europe (wiesenthal-europe.com)

Paris, le 22 novembre 2022

Le Centre Simon Wiesenthal - Europe a l’immense tristesse de vous annoncer le décès, ce dimanche 20 novembre, de Madame Graciela Vaserman-Samuels, épouse de Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre.

Née en Argentine d’une famille prééminente de la communauté juive, Graciela a émigré en Israël, où elle a étudié les sciences politiques à l’Université hébraïque de Jérusalem. Titulaire d’un doctorat en littérature de l’université Temple de Philadelphie, elle a fondé la Hadassah Medical Relief Association, parcourant le monde pour établir des partenariats avec d’autres hôpitaux universitaires.

Paris, le 14 novembre 2022

« Certains groupes de défense des droits des animaux, actifs dans toute l’Europe, se soucient en particulier de l’abattage rituel. Ils se focalisent davantage sur l’interdiction de l’abattage casher plutôt que sur le hallal musulman », déclarait Shimon Samuels, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal.

Des groupes de défense des droits de l’enfant renchérissent en affirmant que la mutilation génitale masculine est médicalement inutile. Des chercheurs et ONG regroupés dans la Collaboration bruxelloise sur l’intégrité corporelle mènent campagne en ce sens.

Le 30 octobre 2022

La Foire internationale du livre de Francfort (FBM - Frankfurter Buchmesse) a profondément évolué au cours de ces dernières années. Son édition 2022 est doublement affectée : par l’environnement post-Covid, d’une part, et par le risque que la guerre russe contre l’Ukraine s’étende au reste de l’Europe, d’autre part.

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, rappelle que le Centre surveille chaque année les livres antisémites sur les étagères de six salons du livre arabes. Les titres de livres et les éditeurs fomentant la haine sont ensuite signalés à « la foire des foires », à Francfort. Chaque automne, ses organisateurs font en sorte que ceux-ci – la plupart sont des récidivistes – se voient refuser l’accès de la FBM, conformément à son règlement.

Paris, le 25 octobre 2022

Le 14 septembre dernier, le Paris-Saint-Germain était accueilli en Israël par le Maccabi Haïfa au stade Sammy-Ofer.

Ce 25 octobre, le match retour s’est déroulé à Paris, au Parc des Princes.

Une campagne en ligne et d’affiches d’activistes de BDS-France arboraient : « Match du PSG contre le Maccabi Haïfa en Ligue des Champions le 25 octobre prochain au Parc des Princes ! – #sportwashing – L’apartheid israélien n’a rien de magique ! – BDS (Boycott Israël). »

Un millier de policiers et de gendarmes ont été déployés dans et autour du stade. Les services de sécurité s’attendaient à une rencontre à haut risque, de niveau 3 à 5, pour les supporters israéliens et juifs, d’après l’expérience d’événements sportifs précédents. Une vigilance accrue et une protection policière s’imposaient donc.

Le Collectif Ultras Paris, groupe de droite pro-palestinien du PSG, avait décidé de boycotter le match d’aller, conformément à la campagne BDS. Il n’a pas été suivi.

Les 1 650 supporters israéliens étaient exubérants et, même lorsque leur équipe a perdu 2 à 7, leur défaite a été compensée à la vue des stars du football Messi, Neymar et M’Bappé.

Les Israéliens ont profité de Paris en toute sécurité, accompagnés d’agents en civil, mais la vigilance sera toujours de mise jusqu’à leur départ.

Le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, a déclaré : « Nous continuerons de suivre l’antisémitisme, non seulement sur les terrains de football, mais partout en France. »

* * *

Pour plus d’informations, contactez Shimon Samuels à csweurope@gmail.com
Veuillez nous laisser vos commentaires sur
https://twitter.com/wiesenthaleuro1