• Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2019

Traduction indisponible

“Jordanian fears of a Saudi takeover of the Custodianship for Jerusalem Holy sites, together with Palestinian suspicion of U.S. support for Riyadh, seemed to have split the UNESCO Arab group, thus permitting the so-called 'depoliticization' of the scheduled Jerusalem and Hebron resolutions – as insisted by the firm Azerbaijan Minister of Culture and Chairman of the Committee.”

“Even if non-binding and adopted without debate or vote, the very passage of these resolutions scapegoats the Jewish heritage and are an insult to the Jewish people” ... “The resolutions will reappear at the Paris meetings of the UNESCO Executive Board in October and the General Assembly in November.”

Baku, Azerbaijan, 5 July 2019

5 July 2019
Dr. Shimon Samuels with Dr. Abulfas Garayev, Azerbaijan Minister of Culture
and Chair of Baku World Heritage Committee.

Wiesenthal Centre Director for International Relations and Chief Observer to UNESCO, Dr. Shimon Samuels, directed the following statement to the UNESCO Secretariat:

“My last intervention at the World Heritage Committee was two years ago in Crakow, when I found myself in the company of a former Mayor of Hebron. He had reportedly murdered six Talmudic students in the Cave of the Patriarchs.

Traduction indisponible

Paris, 2 July 2019

On Sunday 30 June, in the presence of Jerusalem Mayor Moshe Leon and representatives of the Jewish, Catholic, Protestant and Coptic Christian communities, Paris Mayor Anne Hidalgo dedicated the Jerusalem Square.

The square’s location is in the growingly Jewish 17th district - the destination of Jewish families fleeing from Islamist-dense suburbs north of Paris.

Mayor Leon stressed his vision of a multifaith Jerusalem at peace with one another.

Mayor Hidalgo responded that, as a World Heritage site, the Holy City was sacred to Jews, Christians and Muslims. She noted that Paris had had a Jerusalem Street since the Middle Ages, which was built over in 1883 to make room for the Courthouse.

Traduction indisponible

“In the book of Amos, the Lord warned of the penalty for the three crimes of Damascus... for the fourth I will not relent.”

Geneva, 29 June 2019

A Report from the Simon Wiesenthal Centre’s Director for International Relations, Dr. Shimon Samuels, Chief Observer to the UN in Geneva and UNESCO

1) 27-28 June, UN Geneva International Conference on the Question of Jerusalem, convened by the Committee on the Exercise of the Inalienable Rights of the Palestinian People (CEIRPP) through the UN Division of Palestinian Rights and the Organization of Islamic Cooperation.

2) The UN Geneva Human Rights Council regularly lambastes Israel under fixture Item 7: "Israeli Violations of Human Rights in the Occupied Palestinian Territories", as opposed to Item 8 Violations of Human Rights everywhere else in the world. On 9 July, there will be a session on “Half a Century of Occupation and Discrimination Towards Accountability and Justice."

3) 30 June, UNESCO World Heritage Committee in Baku, Azerbaijan, with a repeated focus on Jerusalem and Hebron.

« L’Unesco ne peut servir de tribune à la falsification et à la haine. »

Paris, le 24 juin 2019

Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui exprimait la vive inquiétude que lui inspirait « le document WHC/19/43.COM/7A/Add.3 émis par l’Unesco le 21 juin dernier, concernant ‘‘la Vieille Ville de Jérusalem et ses remparts’’ et ‘‘la Vieille Ville d’Hébron/Al-Khalil (Palestine)’’. Ce document sera débattu au prochain Comité du patrimoine mondial (CPM) ».

M. Samuels alléguait que, « en tant que seule ONG juive accréditée au CPM, nous avons le devoir de parler, non pas uniquement au nom de nos 400 000 membres du monde entier, mais au nom du peuple juif et du judaïsme proprement dit ».

Paris, le 20 juin 2019

Le 4 avril 2017, Sarah Halimi, âgée de 65 ans, était assassinée par son voisin, un Malien de 27 ans, Kobili Traoré, aux cris d’Allahu Akbar !

Le 3 mars 2018, Mireille Knoll, âgée de 85 ans, rescapée de la Shoah, était elle aussi assassinée, par Yacine Mihoub, un homme de 28 ans d’origine algérienne – toujours aux cris d’Allahu Akbar – avec son complice Alex Carrimbacus, un jeune homme marginal de 21 ans. Tous deux s’étaient rencontrés en prison.

Le 19 juin 2019, Mme G., âgée de 79 ans, était frappée à la tête à la sortie d’une synagogue par une boule de pétanque lancée d’une fenêtre. Elle est hospitalisée pour une blessure au crâne.

L’objet en métal aurait été lancé de la même fenêtre d’où, ces jours derniers, des seaux d’eau ont été jetés sur des fidèles.

La police judiciaire mène une enquête pour savoir si ces attaques – comme on s’y attend – présentent un caractère antisémite.

« Si c’est le cas, déclarait le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, nous réitérerons notre message à la ministre de la Justice – comme nous l’avons fait dans les affaires Halimi et Knoll – pour mettre fin aux interminables examens psychiatriques auxquels les auteurs de ces crimes, une fois identifiés, sont soumis. »

Le Centre est horrifié des récentes décisions de justice qui font de ces terroristes présumés des individus « inaptes à subir un procès » au motif d’« aliénation mentale » ou de « toxicomanie ».

« Souhaitons que ces trois femmes de confession juive soient les dernières victimes de crimes haineux », concluait M. Samuels.