• #Bring them home
    #Bring them home
  • Ensemble contre la guerre en Ukraine
    Ensemble contre la guerre en Ukraine
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
image Je fais un don

Communiqués de presse 2024

Paris, le 3 juin 2024

Shimon Samuels, directeur émérite des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, a adressé ses félicitations à Claudia Sheinbaum, la première femme de l’Histoire à devenir présidente du Mexique. Il lui a adressé ce message :

« Vous et moi avons un point commun : le Colegio de Mexico, où j’ai été boursier pendant trois ans pour l’Université hébraïque de Jérusalem, au mitan des années 1970, tandis que vous, plus récemment, y avez poursuivi des recherches sur le développement durable avancé.

« De mes trois filles, l’une est elle-même une scientifique, la deuxième – née au Mexique – se consacre maintenant à la haute technologie, tandis que la troisième vit dans un kibboutz.

Par Shimon Samuels, directeur émérite des Relations internationales, Centre Simon Wiesenthal

Paris, le 24 mai 2024

Monsieur le Premier Ministre,

Nous sommes choqués d’apprendre que l’Espagne a décidé unilatéralement de reconnaître « l’État de Palestine ».

Nous sommes choqués, car cette décision politique est célébrée par le Hamas, selon ses propres termes : « Nous estimons que c’est une étape importante vers l’affirmation du droit à notre terre. » Or, nous savons tous ce que les terroristes considèrent comme « leur terre » – le tristement célèbre « de la rivière à la mer ».

Paris, le 22 mai 2024

« Lorsque la Cour pénale internationale (CPI) a été créée par le Statut de Rome en 1998, nous pensions que son rôle refléterait le travail de feu Simon Wiesenthal, à savoir, poursuivre les criminels de guerre », déclarait Shimon Samuels, aujourd’hui directeur émérite des Relations internationales du Centre Wiesenthal.

M. Samuels déplore que, « malheureusement, la décision préliminaire de la CPI contre Israël a montré qu’une fois de plus, une institution liée aux Nations unies a été infectée par un parti pris politique en tant qu’instrument du déni palestinien de la souveraineté juive ».

Les États-Unis et Israël n’ont jamais rejoint la CPI, de peur d’être placés sur le banc des accusés. Ceci est devenu une réalité lorsque la Palestine a adhéré au Statut de Rome en juin 2014 et qu’elle a lancé une série de manœuvres pour manipuler la Cour afin de cibler Israël, malgré le statut palestinien d’« entité non étatique, non souveraine et aux frontières non définies ».

Paris, le 19 mai 2024

Le 6 mai dernier, l’invité d’honneur du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) était le nouveau jeune Premier ministre, Gabriel Attal.

Il a évoqué sa grand-mère, de confession juive, cachée pendant la guerre pour échapper aux trains de la mort nazis partis de Drancy vers Auschwitz. Et il a sonné l’alerte sur le danger actuel de l’extrémisme islamiste.

Lors de ce dîner, Shimon Samuels, directeur émérite des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, a exprimé l’espoir que le nouveau gouvernement prendrait des mesures plus sévères contre l’antisémitisme.

Doha, le 14 mai 2024

Lettre ouverte au Premier ministre du Qatar, S.E. le cheikh Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim Al Thani, qui a inauguré la Foire du livre de Doha, ouverte du 9 au 18 mai, avec le slogan « La connaissance est lumière ! », dans le Pavillon de la diversité culturelle.

Shimon Samuels, directeur émérite des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, a attiré l’attention du Premier ministre qatari sur un exemple d’obscurantisme et de haine, présent sur le stand H4-102 de Dar al Tanoua al Thaqafi – l’éditeur syrien du Mein Kampf d’Hitler, traduit en arabe par Mohamed Amin Sabbah.

14 May 2024
Photo du livre sur les rayons de l’éditeur à la Foire du livre de Doha, et gros plan sur sa couverture
(photo csweurope).