• Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
    Festival français du film juif - avec le soutien de Verbe et Lumière-Vigilance
  • Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
    Inauguration, le 11 juin 2014, de l'exposition « Le Peuple, le Livre, la Terre »
  • L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
    L'hôtel de ville de Paris illuminé en mémoire des victimes du terrorisme à Jérusalem
  • Inauguration de l'exposition, Copenhague
    Inauguration de l'exposition, Copenhague
  • Shimon Samuels rencontre le pape François
    Shimon Samuels rencontre le pape François
  • Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal
    Inauguration Place Simon et Cyla Wiesenthal

Communiqués de presse 2022

Paris, le 17 janvier 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, relevait que « c’est la 8e année que nous guettons les publications antisémites sur sept salons du livre arabes. La plupart, cette année, en étaient expurgées, dans l’esprit des accords d’Abraham ».

Le Qatar ne fait pas partie de ces pays « propres ». Sa panoplie de livres antisémites a même été exposée sur son stand gouvernemental à la Foire du livre de Francfort. Cette année, il contenait à Doha, sur le stand de l’éditeur jordanien Al Ahlia, le classique le plus notoire de la haine des Juifs, Mein Kampf d’Adolf Hitler.

17 January 2022

 

Paris, le 16 janvier 2022

Le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, a exprimé son indignation face à une violente expression antisémite proférée hier, lors d’une conférence à Ferrare, en Italie, par le député Vittorio Sgarbi – connu pour ses frasques politiques. La conférence, organisée par l’écrivain de confession juive Moni Ovadia, s’intitulait « Le Festival des mémoires ».

Sgarbi est l’un des principaux partisans de la candidature de Silvio Berlusconi à la présidence de la République italienne. Il a fait cette scandaleuse déclaration au tout début de son discours de présentation : « Une extermination qu’il [Ovadia] ne traite pas, par pudeur, c’est celle des Palestiniens... perpétrée par l’État d’Israël au fil des ans... »

Traduction indisponible

“We do not forget, we do not excuse, we do not forgive Nazi killers, Nazi ideology, Nazi crimes!”

Paris, 14 January 2022 

Wiesenthal Centre Director for International Relations, Dr Shimon Samuels, protested the 10th of January action by neo-Nazis and other Italian right-wing extremists who wrapped a coffin with a swastika flag, following the funeral ceremony of Alessia Augello. The deceased, who was active in the extreme-right Forza Nuova party, died in hospital on 7 January, aged 44, reportedly from complications in thrombosis surgery.

Paris, le 7 janvier 2022

Le Centre Wiesenthal a transmis le contenu d’un rapport du Bedein Center for Near East Policy Research aux ministres des Affaires étrangères des principaux pays donateurs de l’UNRWA (l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), et notamment, pour la France, à M. Jean-Yves Le Drian.

Le Bedein Center a tenu six réunions avec le Bureau du secrétaire général de l’ONU, António Guterres, concernant « le sort de 5,3 millions de descendants de réfugiés palestiniens. » ... « Le personnel du secrétaire général a clairement indiqué que les pays donateurs de l’UNRWA sont responsables de tout manquement de cette organisation à remplir sa mission. »

« Les appels à la campagne BDS visent peut-être à faire oublier les plus de 800 000 Juifs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) qui ont fui les pogroms perpétrés d’Irak à la Libye et qui n’ont jamais été indemnisés. »

Paris, le 2 janvier 2022 

Dans une lettre adressée au ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, saluait l’exposition « Juifs d’Orient », actuellement en cours à l’Institut du monde arabe (IMA), à Paris. L’IMA est une fondation française en partenariat avec les vingt-deux États membres de la Ligue arabe. C’est toutefois le contribuable français qui fournit l’intégralité de son budget.

2 January 2022 1
L’exposition « Juifs d’Orient » à l’Institut du monde arabe (IMA), à Paris ; opération Tapis volant :
des réfugiés juifs yéménites arrivant à l’aéroport Lod, en Israël, le 1er octobre 1949 (photo Teddy
Brauner, avec l’aimable autorisation du bureau de presse du gouvernement israélien, Jérusalem).