« Cette édition est dédiée à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme – de Paris à Jérusalem, de Nice à Berlin et d’ailleurs –, et à tous ceux qui agissent pour la liberté d’expression, la tolérance religieuse, la défense des droits fondamentaux et la lutte contre l’incitation à la haine et à la violence. »

Paris, le 1er février 2017

Le regretté Simon Wiesenthal a établi un calendrier de la cruauté de l’Homme envers l’Homme, intitulé « Chaque jour est un jour de commémoration ». Pour la douzième année consécutive, le Centre Simon Wiesenthal-Europe présente le pendant de ce calendrier, basé sur l’espoir.

Le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, expliquait que « Chaque jour est un jour de célébration » met l’accent sur la relation de l’Homme avec son Créateur en répertoriant les fêtes religieuses de l’arc-en-ciel des croyances des communautés résidant en Europe et dans le monde.

« Outre les diverses communautés, qui comptent le judaïsme, le christianisme et l’islam, ce calendrier inclut les fêtes bahaïes, bouddhistes, taoïstes, druzes, hindous, jaïnistes, rastafaris, shintoïstes et sikhs. Bien qu’elles soient inférieures en nombre, leur présence, ainsi que celle d’autres communautés, contribue à une Europe toujours plus multiculturelle », ajoutait M. Samuels.

Le Centre propose cette liste en solidarité avec tous les croyants et comme un service public pour les employeurs, syndicats, municipalités, établissements d’enseignement, organisations religieuses, ONG et forces de l’ordre, pour l’armée et pour tous les organismes publics et privés… indiquant que « nous espérons ainsi renforcer le respect envers et entre les religions, accroître la sensibilité de nos différences et de nos patrimoines respectifs, et partager nos points communs ».

M. Samuels soulignait que cette édition « est dédiée à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme – de Paris à Jérusalem, de Nice à Berlin et d’ailleurs. Nous partageons la douleur des familles de ceux qui y ont perdu la vie et des blessés et traumatisés. Nous saluons les équipes médicales qui sont intervenues sur les scènes des attentats, et les éducateurs qui ramènent les rescapés à la vie. Nous rendons hommage aux journalistes et à ceux qui agissent pour la liberté d’expression, la tolérance religieuse, la défense des droits fondamentaux et la lutte contre l’incitation à la haine et à la violence ».

Le Centre serait heureux de recevoir commentaires et remarques sur la manière dont ce calendrier interreligieux peut être amélioré et plus largement diffusé.

« Puissions-nous bénéficier de santé, sérénité et fraternité en 2017… tout au long de cette année où chaque jour est une célébration joyeuse », concluait M. Samuels.

Veuillez télécharger : relical_2017_fra.pdf