« Vingt-quatre rescapées de la Shoah ont préparé, chacune avec un éminent chef cuisinier, leur recette familiale préférée, donnant un aperçu d’une gastronomie juive qui a bien failli disparaître… C’est un patrimoine intergénérationnel sauvé du gouffre de la Shoah. »

Paris, le 29 mai 2017

Le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, a félicité Tami Shachnaey, de l’association Shorashim (« Racines ») – l’ONG israélienne qui apporte son soutien aux rescapés de la Shoah et aux immigrants éthiopiens –, pour le triomphe qu’elle a obtenu hier à Yantai (Chine) au concours Gourmand International Cookbook.

Lien vers le film de la cérémonie de remise des prix :
https://www.facebook.com/ShorashimGroup/videos/1429910457044412/

Grandma Cooks Gourmet (« La cuisine des grands-mères chefs »), publié par Shorashim, a remporté le titre de « Meilleur livre de cuisine au monde », plaçant Israël au troisième rang des neuf pays présélectionnés. L’ouvrage a en outre reçu un prix dans la catégorie « à but non lucratif ».

1

Page 2 : « Merci à tous les bénévoles qui ont conduit les participants dans les restaurants et les marchés. Merci à la famille Samuels, affiliée à Verbe et Lumière – Vigilance, au Centre Simon Wiesenthal et à l’Unesco, qui a accompagné ce projet en contribuant généreusement à sa publication. »

Cet ouvrage rassemble vingt-quatre rescapées de la Shoah, chacune jumelée à un éminent chef israélien, pour préparer ensemble une recette de famille préférée issue d’une gastronomie juive qui a bien failli disparaître.

Le Centre Wiesenthal et sa fondation partenaire pour l’éducation, Verbe et Lumière – Vigilance, ont parrainé ensemble l’édition originale en hébreu et la version anglaise du livre.

Plus de onze mille exemplaires ont été vendus dans des points de vente bénévoles, parmi lesquels des laveries, des boutiques de vêtements, etc. Les fonds sont entièrement reversés à des rescapés démunis et sans famille.

2

De gauche à droite : Pierre-François Veil, président de Yad Vashem France ; Éric de Rothschild, président du Mémorial ; Richard Odier, président de Verbe et Lumière – Vigilance.

« Un livre de cuisine qui célèbre la nourriture est une métaphore puissante de la volonté et de la joie de vivre. Il défie cette culture de la mort et de la terreur dont nous sommes aujourd’hui imprégnés », remarquait le Centre.

La directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, dans l’esprit du concept de « patrimoine immatériel » de l’Organisation, a soutenu le projet de cet ouvrage en tant que patrimoine intergénérationnel exceptionnel sauvé du gouffre de la Shoah.

M. Samuels a également tenu à remercier le directeur de la Foire du livre de Francfort, Jurgen Boos, qui l’a présenté au fondateur de Gourmand International, Edouard Cointreau. Ce dernier a encouragé Shorashim à concourir à ce prix prestigieux.

3

Jurgen Boos et Shimon Samuels.

Cointreau a partagé avec le Centre Wiesenthal « sa recherche de livres de cuisine empreints d’espoir et de tolérance, qui rassemblent les gens ».

« Il semble bien que La cuisine des grands-mères chefs a trouvé chaussure à son pied », a conclu M. Samuels.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Shimon Samuels à csweurope@gmail.com ou Tami Shachnaey à tamilove@gmail.com.

Les messages de soutien à Shorashim encourageront rescapés et bénévoles.