« Ce qui a commencé en Europe comme une campagne contre le racisme dans le football a été adapté en Amérique latine pour y inclure tous les sports. »

Panama, le 24 novembre 2017

Le « Programme en onze points contre le racisme dans le sport » du Centre Wiesenthal vient d’être approuvé à l’unanimité par les 23 États membres du Parlatino (Parlement latino-américain et caraïbe), réuni à Panama pour sa 34e session annuelle. Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, et Ariel Gelblung, son représentant pour l’Amérique latine, assistaient aux débats.

PARLATINO 1
Shimon Samuels, Elias Castillo, président du Parlatino, et Ariel Gelblung.

Cette résolution – basée sur le « Programme en dix points » du Parlement européen et en partenariat, conclu en juin 2017, avec l’Organisation des États américains, composée de 35 États membres –, est libellée comme suit :

« Le Parlement latino-américain et caraïbe décide de soutenir le Programme en onze points contre le racisme, la discrimination et la xénophobie dans le sport conçu par le Centre Simon Wiesenthal. Il demande instamment à ses Parlements membres de promouvoir son application dans leurs législations nationales et son adoption par les fédérations sportives et les associations de leur pays respectif… Je certifie par la présente que ladite déclaration a été approuvée à l’unanimité au cours de cette session du Conseil exécutif réuni à Panama le 23 novembre 2017. Humberto Pelaez, secrétaire exécutif, Parlatino. »

PARLATINO 2
Shimon Samuels, Humberto Pelaez, secrétaire exécutif,
et Ariel Gelblung.

Ce qui a commencé en Europe comme une campagne contre le racisme dans le football a été adapté en Amérique latine pour y inclure tous les sports.

« Le Centre Simon Wiesenthal, en tant que seule organisation juive accréditée auprès du Parlatino, mène cette campagne pour débarrasser le football et le sport en général de l’incitation à toutes formes de haine et de violence, à l’échelle nationale, régionale et internationale – tout récemment à la Fifa (Fédération internationale de football association), à Zurich », expliquait M. Samuels.

« Le Parlatino fournit dorénavant un instrument juridique pour combattre le racisme à travers toute l’Amérique latine et les Caraïbes, et il met en lumière les meilleures pratiques de la région », ajoutait M. Gelblung.

Les représentants du Centre ont été reçus par l’école Yitzhak-Rabin. Ils y ont été agréablement surpris de rencontrer Eitan Perelis, un étudiant qui leur a présenté son devoir de classe sur « la haine dans le sport ».

PARLATINO 3
MM. Samuels, Eitan Perelis, Gelblung.

Voir le « Programme en onze points contre le racisme dans le sport » : Programme_contre_le_racisme.pdf