Paris, le 14 juin 2016

Dans une lettre adressée à Reiner Hoffmann, président de la Confédération allemande des syndicats (DGB), le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, « félicitait son syndicat des travailleurs pour avoir pris la décision de bloquer la promotion d’un individu qui incitait à la haine ».

La lettre soulignait que « les membres de notre Centre se réjouissent d’apprendre que, compte tenu des messages anti-chrétiens et antisémites qui auraient été publiés sur sa page Facebook par ‘’un employé musulman âgé de 35 ans’’ de l’entreprise Hasco (fournisseur leader à l’international de composants industriels), votre confédération a décidé de bloquer sa promotion ».

M. Samuels se permettait cependant de lui suggérer que « cette affaire me fait penser à un chirurgien qui laisserait une tumeur maligne dans un corps : la seule réponse possible face à un tel comportement est d’expulser cet individu, aussi vite que possible, de votre syndicat ».

M. Samuels concluait sa lettre en ces termes : « Votre confédération devrait aussi envisager de prendre les mesures nécessaires à l’encontre de la société qui recrute de tels individus, pour éviter que ces derniers ne continuent à entraîner leurs collègues sur la voie de la haine. »