Panamá City, le 5 décembre 2016

Le Parlement latino-américain (Parlatino) est constitué de délégations de parlementaires en provenance de tous les pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Le Centre Simon Wiesenthal y est la seule organisation juive accréditée. Il a fait adopter des résolutions contre l’antisémitisme, une convention contre les attentats-suicides et une campagne actuelle pour combattre le racisme au football.

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, et son représentant pour l’Amérique latine, Ariel Gelblung, assistaient à la session 2016.

La séance de clôture, sur le thème : « Non à la haine », a été assombrie par la longue diatribe d’un parlementaire vénézuélien contre les États-Unis et Israël comme étant les sources de la haine mondiale.

Mais un législateur uruguayen l’a contrecarrée en dépréciant la valeur d’« une session contre la haine tenue dans le langage de la haine ».

Par ailleurs, les représentants du Centre ont été reçus par le ministre panaméen de l’Intérieur, Mitton Enriquez, et la directrice de l’Académie du gouvernement, Clara Luna, afin d’organiser une journée de sensibilisation avec le Centre Wiesenthal, sollicité pour son savoir-faire en matière de haine digitale et de cyberterrorisme.