Paris, le 21 juin 2018

Dans une lettre adressée au président de la Coalition européenne des villes contre le racisme (l’Eccar), Benedetto Zacchiroli, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui exprimait son indignation face aux saluts nazis et aux chants antisémites formulés par des supporters anglais à la Coupe du monde de football, en Russie.

M. Samuels lui faisait savoir qu’il se trouvait ravi d’avoir participé à la conférence de l’Eccar sur « Le racisme au football », conférence qui s’était tenue en avril dernier à Liège, en Belgique. Il ajoutait : « Comme vous le savez, nous surveillons l’actuelle Coupe du monde contre les dérives racistes. C’est pourquoi nous attirons votre attention sur la vidéo (lien ci-dessous) montrant des supporters anglais qui célèbrent la victoire de leur équipe contre la Tunisie, lundi 18 juin. Cette vidéo a été prise au bar Galeriya, à Volgograd – précédemment Stalingrad, site de l’attaque la plus meurtrière de Hitler au cours de la Seconde Guerre mondiale. »
https://twitter.com/27khv/status/1009480398206918657/video/1

La lettre expliquait que « ces supporters anglais ont falsifié l’hymne des Tottenham Hotspur – le club de football londonien préféré de nombreux supporters juifs britanniques. Ils en ont modifié les paroles : ‘‘Nous voilà en route pour Wembley’’ en : ‘‘Nous voilà en route pour Auschwitz’’ ».

M. Samuels relevait que « l’Association de football du Royaume-Uni a rapidement condamné les individus de la vidéo », indiquant que « leur conduite scandaleuse n’est pas représentative des valeurs prônées par la majorité des supporters de football anglais venus encourager leur équipe en Russie ». Il poursuivait en ces termes : « Nous travaillons avec les autorités concernées, y compris l’équipe de police britannique chargée de l’enquête. Des recherches pour identifier les individus impliqués et prendre les mesures qui s’imposent sont en cours. »

Le Centre faisait appel à l’Eccar « pour que la Coalition dénonce publiquement cet incident et qu’elle partage cette vidéo avec ses plus de cent cinquante villes membres en la citant comme une étude de cas ».

« En outre, nous prions instamment l’Eccar d’adopter le « Programme en onze points contre le racisme dans le sport » du Centre Wiesenthal lors de sa prochaine assemblée générale. Ce programme a déjà été entériné par l’Organisation des États américains (l’OEA, qui comprend trente-cinq pays), ainsi que par le Parlement latino-américain (le Parlatino, composé de vingt-trois Congrès nationaux) », concluait M. Samuels.