Strasbourg, le 13 juillet 2018

L’exposition du Centre Wiesenthal « Le Peuple, le Livre, la Terre : 3 500 ans de relations entre le peuple juif et la Terre sainte » a été inaugurée à Strasbourg jeudi 12 juillet par Roland Ries, maire de la Ville, et le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels. Elle s’est tenue à la médiathèque André-Malraux, une immense bibliothèque publique numérisée pour tous les médias.

Le maire a accueilli le Centre Wiesenthal et l’a félicité pour son exposition. Il a souligné la tranquillité et la sécurité dont jouit l’importante communauté juive de Strasbourg, installée là depuis des temps immémoriaux.

13 July 2018 1
Shimon Samuels et Roland Ries, maire de Strasbourg.

Il a ensuite signalé les difficultés auxquelles l’exposition avait dû faire face lors de sa première présentation à l’Unesco. Il en avait été informé par un visiteur régulier à Strasbourg, membre du comité honoraire de l’exposition : l’écrivain algérien Boualem Sansal.

M. Ries a complimenté la nouvelle directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, qui a su tenir sa promesse de dépolitiser l’Organisation en créant un consensus entre Israël et les États arabes afin de juguler les votes annuels contre Israël.

M. Samuels a remercié le maire et mis en avant les efforts des « trois mousquetaires » de Strasbourg, solides piliers du Centre :
- Gilbert Nerson (représentant du Centre au Conseil de l’Europe)
- Pierre Haas (notre coreprésentant et délégué du Crif-Est)
- Salomon Lévy (président de la synagogue de la Paix).

13 July 2018 2
Salomon Lévy, Shimon Samuels, Gilbert Nerson, Alex Uberti et Pierre Haas.

Retraçant le contexte de l’exposition, il a reconnu l’importance d’être accueilli dans une installation municipale tournée vers la jeunesse et qui reçoit chaque jour des milliers de visiteurs, avec une esplanade qui se transforme en été en plage de sable artificiel pour le bonheur des familles.

Il a comparé la philosophie de la médiathèque à celle du musée de la Tolérance du Centre Wiesenthal à Los Angeles : un laboratoire des droits de l’homme à la pointe de la technologie numérique. Il a invité le maire à le visiter lors de son prochain voyage aux États-Unis.

L’exposition fermera ses portes le 26 juillet prochain.

« Nous comptons bien organiser une tournée de la Francophonie après la rentrée de septembre », a conclu M. Samuels.