Paris, le 3 août 2018

Le Centre Simon Wiesenthal a mené une campagne pour que les visas ne soient plus refusés aux participants d’événements sportifs internationaux en raison de leur appartenance à une religion, une ethnie, un genre, une nationalité, ou pour toute autre forme de discrimination.

Le vice-président de la Fédération internationale des échecs (FIDE), I. Gelfer, a confirmé par téléphone au directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, qu’au vu de l’intervention du Centre, « la FIDE a informé la Tunisie que même si un seul joueur est exclu du Championnat du monde des écoles qui doit se dérouler à Sousse du 21 au 26 avril 2019, la compétition sera alors transférée en Turquie… », sachant que les Israéliens n’ont pas de problème de visa dans ce pays.

En outre, un autre tournoi international est prévu à la mi-décembre en Arabie saoudite où, l’an dernier, les Israéliens avaient été privés de visa.

La FIDE a décidé que « si ce problème se répète, l’événement sera annulé », ajoutant qu’« un règlement officiel sur cette question sera mis à l’ordre du jour de notre prochaine assemblée générale, qui se tiendra à Batumi, en Géorgie, en octobre ».

« Nous félicitons la FIDE qui a remporté ainsi une victoire significative pour l’égalité dans le sport », concluait M. Samuels.