Communiqués de presse 2015

Paris, le 7 février 2015

Dans une lettre adressée à l’équipe éditoriale de Charlie Hebdo, le président du Centre Simon Wiesenthal – France, Richard Odier, et son directeur des Relations internationales, Shimon Samuels, tenaient à leur exprimer « toute l’horreur que nous éprouvons face à l’atrocité survenue aujourd’hui. Nos condoléances les plus profondes vont aux familles des victimes et nous souhaitons de tout cœur le rétablissement des blessés ».

M. Samuels rapportait qu’« en 2005, Charlie Hebdo et moi avions partagé le même banc d’une salle d’audience, lorsque votre directeur de la publication de l’époque, Philippe Val, et moi-même étions accusés de diffamation par une organisation française pour la solidarité aux Palestiniens ».

M. Odier ajoutait qu’« aujourd’hui en France, c’est une journée noire pour la liberté d’expression, pour la tolérance et pour le respect, à l’heure où les valeurs mêmes de la République sont bafouées. »

M. Samuels soulignait que « fanatisme djihadiste et terrorisme sont une même réalité pour toutes les victimes, qu’elles se trouvent en France, en Israël ou partout ailleurs ».

Le Centre priait instamment « les autorités à en tirer les leçons d'aujourdh'ui et à faire échec à cette menace en déployant toutes les mesures à leur disposition ».

Traduction indisponible

“Is it Spanish policy to promote the deletion of the Jewish State of Israel to be replaced by a State of Palestine?”

“Boycott compliant Universities are to be honoured as 'Israeli Apartheid-Free Campuses' and businesses as 'Israeli Apartheid-Free Zones', redolent of Nazi ethnically cleansed 'Judenrein'… BDS is not an alternative to other forms of resistance, but complementary.”

“ 'Andalucia and Palestine': for any Jihadist in the audience is  a call for reconquest of the lost territories of the Caliphate.”

Paris, 5 January 2015

In a report to Spanish Foreign Minister, Jose Manuel Garcia-Margallo, the Simon Wiesenthal Centre Director for International Relations, Dr. Shimon Samuels, exposed the funding of antisemitic activities and forums by the Ministry's Agency for International Cooperation (AECID):