Communiqués de presse 2020

« La raison en est que l’association qui organise ce salon du livre a violé l’accord de partenariat avec Ibn Rushd. »

Paris et Malmö, le 31 octobre 2020 

Le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, a salué cette décision.

Paris, le 29 octobre 2020

Le Centre Simon Wiesenthal-Europe, en partenariat avec l’Eccar, la Coalition européenne des villes contre le racisme, qui compte 158 municipalités membres, a tenu une réunion Zoom intitulée « Comment les villes peuvent-elles remédier à la montée de l’antisémitisme ? ».

Le directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, a remercié le président de l’Eccar, Benedetto Zacchiroli, pour avoir amené Bologne, Bruxelles, Heidelberg et Wroclaw à s’entretenir de ce sujet, encore plus pernicieux à l’ère du Covid-19. M. Samuels s’est réjoui de poursuivre des projets avec l’Eccar.

Le Centre a remercié les experts invités, tous spécialistes et promoteurs de l’adoption de la définition de l’antisémitisme de l’IHRA (Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste) : Lord Mann, le député Sylvain Maillard, le professeur David Meghnagi et le maire Uwe Becker.

« La municipalité de Malmö doit enquêter sur les personnes qui ont les premières apporté leur soutien à cet événement et prendre les mesures appropriées pour s’assurer que le parrainage de toute forme de haine ne se répète jamais. »

Paris, 28 octobre 2020 

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, a adressé une lettre au Premier ministre suédois, Stefan Löfven, et à la communauté juive du pays, révélant des textes antisémites promus par La Foire du livre arabe de Malmö. À la suite de ses révélations, la Ville a suspendu sa collaboration avec cet événement et cherche à le fermer définitivement [voir ci-dessous la déclaration officielle de Malmö, en anglais].

« Le site officiel de la Foire propose un lien pour acheter à la librairie syrienne en ligne Safahat Publishers La synagogue de Satan : l’histoire secrète de la domination juive dans le monde. »

Le Centre Wiesenthal a fait part de son indignation au Premier ministre suédois, Stefan Löfven, pour exiger qu’il prenne des mesures immédiates.

Paris, le 27 octobre 2020 

Le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, a tenu aujourd’hui, en partenariat avec l’Eccar (la Coalition européenne des villes contre le racisme), une réunion Zoom sur la lutte contre l’antisémitisme. Le réseau Eccar compte plus de cent cinquante villes membres.

Lettre ouverte aux ministres français de l’Intérieur et de la Justice

Paris, le 18 octobre 2020

Messieurs les Ministres de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et de la Justice, Éric Dupont-Moretti,

Après le déclenchement de la seconde Intifada, en septembre 2000, et le pic de terrorisme dans le monde, le Centre Simon Wiesenthal avait parrainé une « Convention contre les attentats-suicides », rédigée par Alan Baker, alors conseiller juridique du ministère israélien des Affaires étrangères.

Cette convention pénalise les complices de la chaîne de la terreur, depuis ceux qui incitent jusqu’à ceux qui agissent, en passant par ceux qui recrutent, forment, arment, accordent refuge, financent et glorifient les auteurs de ces crimes.