Communiqués de presse 2021

Paris, le 29 octobre 2021

Le Comité Palestine de l’ONU, autrement dit le Comité des Nations unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, qui est rattaché au Système d’information des Nations unies sur la question de Palestine (Unispal) sous la Division des droits des Palestiniens des Nations unies, est un cas unique de combinaison de poupées russes au sein du système onusien.

Toutes ces entités reçoivent un financement des États membres de l’ONU, la somme la plus élevée provenant des États-Unis.

Elles tiennent des sessions régulières au Conseil de sécurité de l’ONU et leur seul but ultime, c’est la disparition de l’État d’Israël.

« La Hamas connexion : considéré comme un allié de l’extrême gauche, le Hamas se révèle maintenant être dans le camp nazi. »

Paris, le 27 octobre 2021

En février dernier, le Centre Wiesenthal dénonçait la marche fasciste qui s’était déroulée à Madrid pour rendre hommage à la Division bleue, envoyée par Franco à Hitler pour combattre en Russie1. À cette occasion, une jeune femme était montée sur le podium pour revendiquer sa prise de parole comme « une obligation absolue de se battre pour l’Espagne, de se battre pour l’Europe, qui sont maintenant faibles et qui ont été vendues par l’ennemi. Seul le déguisement sera différent, l’ennemi sera toujours le même, le Juif... Ce sont les Juifs qu’il faut blâmer et la Division bleue s’est battue pour cela. » Ce spectacle haineux a été condamné par le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels.

Paris, le 23 octobre 2021

Notre 1er prix du Pire délinquant 2021 est attribué à la Syrie pour ses ouvrages récidivistes prônant la théorie du complot antisémite. Le 2e prix revient au Qatar.

Le Centre Simon Wiesenthal est, pour la 19e année consécutive, la seule organisation non gouvernementale à surveiller le langage de haine et de violence sur les stands des éditeurs douteux à la Frankfurter Buchmesse (FBM) – les « Olympiades des salons du livre ».

Une foire hybride cette année en raison de la pandémie : près de deux mille éditeurs, y compris les participants par voie électronique avec leurs catalogues en ligne, représentaient quelque soixante-dix pays, à la conquête de contrats de vente.

Rapport de Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal

Paris, le 21 octobre 2021

Au fil des ans, le Centre Wiesenthal a suivi de près d’innombrables crimes terroristes antisémites commis en France, et en particulier l’assassinat de Sarah Halimi. Nous dénonçons la parodie de procès qui rend pénalement irresponsable son meurtrier et nous pressons constamment les autorités françaises pour qu’elles rouvrent l’affaire.

Paris, le 21 octobre 2021

Dans une lettre adressée à Jean-François Decaux, le codirecteur général du groupe JCDecaux qui réside au Royaume-Uni, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, lui relatait ses conversations avec l’avocat général de JCDecaux à Paris concernant « le sabotage et la violation de vos panneaux d’affichage sur les arrêts d’autobus en France. Des mesures ont été prises contre la vague d’affiches ‘‘Boycott Israël’’, qui auraient été placées par un groupe pro-Hamas ».

La lettre se poursuivait en ces termes : « Ces attaques haineuses se perpétuent sur les panneaux d’affichage de JCDecaux aux arrêts d’autobus de Londres. »

21 October 2021