Communiqués de presse 2016

Paris et Los Angeles, le 2 mai 2016 mai 2016

« L’usurpation d’identité du Mur occidental (Kotel) a transformé un conflit politiquement négociable en guerre de religion. »

« Madame la directrice générale, nous vous demandons instamment de condamner fermement et publiquement cette violation de la prétendue mission de l’Unesco. »

Dans une lettre adressée à la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, le doyen adjoint du Centre Simon Wiesenthal, le rabbin Abraham Cooper, et le directeur des Relations internationales, Shimon Samuels, protestaient contre la résolution antisémite adoptée par l’actuel Conseil exécutif de l’Unesco.

Podgorica, le 13 avril 2016

Le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, conjointement avec le président fondateur de la Communauté juive de Monténégro, Jasa Alfanderi, a remercié le Premier ministre Milo Dukanovic pour son soutien, en 2013, à l'exposition « 3 500 ans de relations entre le peuple juif et la Terre sainte ».

« L'inauguration d'aujourd'hui boucle la boucle », indiquait M. Samuels, rappelant comment M. Dukanovic lui avait fièrement confié que « les relations entre le Monténégro et le peuple juif ne connaissaient pas de page sombre » et comment cet État avait immédiatement accepté de devenir le premier coparrain de l'exposition initiale, qui s'était tenue au siège de l'Unesco, à Paris, en juin 2014.

 STS

Paris, le 31 mars 2016

DERNIERE MINUTE : notre Centre est ravi de la réponse à sa lettre et du licenciement subséquent de l’employé délinquant.]

« Votre ministère et le centre d’appels qui gère votre centre de crise, IPG Belgique, doivent maintenant contrôler minutieusement chacun des membres de la ligne d’assistance pour s’assurer que ce comportement scandaleux ne se reproduise pas. Vos employés doivent comprendre que l’empathie est indispensable à leur tâche. Même ceux qui travaillent à mi-temps ou les internes devraient s’engager par contrat à ne commettre aucune forme de discrimination dans l’exercice de leur fonction. »

Paris, le 29 mars 2016

Traduction du discours de Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre, au rassemblement du 21 mars

Chers amis, défenseurs d'Israël, juifs et non juifs – je reconnais parmi vous de nombreux amis chrétiens et des membres de notre Centre,

En 2000-2001, j'ai passé beaucoup de temps au Comité des droits de l'homme, rebaptisé aujourd'hui « Conseil », ici à Genève.

En tant que seul Juif élu au Comité directeur international (CDI) de la Conférence mondiale des Nations Unies contre le racisme de Durban – comité qui a vu le jour et qui a grandi dans le bâtiment qui se tient devant vous –, j'ai assisté à de nombreuses réunions préparatoires et contribué à la rédaction de maints projets de résolutions.

Flyer

Paris, le 9 mars 2016

Le Centre Wiesenthal au ministre de la Justice allemand : « Nous nous joignons à l'appel des 56 organisations de survivants de la Shoah pour soutenir le juge mis en examen pour l'aide qu'il a apportée aux survivants dans leurs demandes de compensations. »

« Si cette prétendue commission disciplinaire parvient à ses fins, elle réduira à néant des années de mesures judiciaires qui tentent de réconcilier l'Allemagne avec son Histoire... en décourageant et en intimidant tout comportement humanitaire, à l'image du ''gentil vertueux''... »

Dans une lettre adressée au ministre fédéral allemand de la Justice, Heiko Maas, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, lui exposait « le rôle joué depuis longtemps par notre Centre dans la poursuite des demandes d'indemnisation des victimes de la Shoah ». Il s'est dit « scandalisé d'apprendre que le juge Jan-Robert von Renesse – un protagoniste majeur dans le dossier des restitutions juives – attend maintenant son procès pour avoir prétendument ''terni la réputation de la juridiction allemande'' en œuvrant en faveur des demandes de compensations de survivants ».