Communiqués de Presse 2018

Discours du directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, modérateur de la session d'ouverture et présentateur

Moscou, du 28 au 30 octobre 2018

« J’aimerais tout d’abord remercier le président du Congrès juif russe, M. Yuri Kanner, ainsi que son équipe, qui ont organisé cette deuxième conférence de Moscou ‘‘Protéger l’avenir : combattre l’antisémitisme, la xénophobie et le racisme’’. C’est un grand honneur pour moi que de servir de co-modérateur de cette session inaugurale et de présenter les conférenciers internationaux.

31 Oct. 2018 1

Paris, le 25 octobre 2018

Dans une lettre adressée au roi Abdallah de Jordanie, le directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, Shimon Samuels, dénonçait « les demandes que des officiels affiliés au Fatah ont faites au Roi pour qu’il se coordonne avec le président palestinien afin d’obliger Israël à mettre en œuvre une résolution de l’Unesco sur Jérusalem ».

« Votre Majesté, nous n’avons pas oublié l’hospitalité que vous avez prodiguée à la délégation de notre Centre à Amman, ni celle de feu votre père, le roi Hussein (REP), à l’occasion de la signature de l’accord de paix entre le Royaume hachémite et l’État d’Israël », indiquait M. Samuels, avant de poursuivre : « En votre qualité de ‘‘gardien des lieux saints musulmans et chrétiens de Jérusalem’’, vous reconnaissez le caractère sacré de la Ville pour les trois religions monothéistes, et nous apprécions particulièrement votre reconnaissance du judaïsme. C’est aussi la position d’Israël. »

Le Centre ajoutait : « Comme vous le savez, bien entendu, l’un des requérants, Hassan Issa, secrétaire général d'un comité musulman-chrétien, est bien connu pour ses campagnes antisémites visant à déjudaïser la Ville sainte, jusqu’au point de nier le lien qui attache les Juifs au Mur occidental... »

« Issa soutient que la dernière résolution de l’Unesco sur Jérusalem, votée il y a deux semaines à Paris, réaffirmait que ‘‘les mesures législatives et administratives et les actions prises par Israël, la puissance occupante, qui modifient ou prétendent modifier le caractère et le statut de la Ville sainte de Jérusalem… sont nulles et non avenues et qu’elles doivent être annulées sans délai’’. »

M. Samuels argumentait auprès de Sa Majesté qu’« à la suite du souhait de dépolitisation de l’Unesco initié par sa directrice générale, Audrey Azoulay, la Jordanie, Israël et les Palestiniens ont convenu d’un consensus pour servir la cause de ladite résolution du Conseil exécutif. J’étais effectivement présent à cette réunion et j’ai constaté que cette résolution n’a pas fait l’objet d’un vote. Elle a été insérée dans une annexe non contractuelle, non référentielle ».

« Cette initiative palestinienne n’est rien de moins qu’un perfide abus de confiance qui a pour but d’ébranler la directrice générale et de piéger Votre Majesté dans un stratagème destiné à ternir la bonne foi de la Jordanie… Notre Centre prie instamment Votre Majesté de résister à cette provocation et de jeter cette demande dans l’oubli », concluait M. Samuels.

Traduction indisponible

Paris, 17 October 2018

The Wiesenthal Centre expresses its horror and revulsion at the presumed gruesome murder of journalist Jamal Kashoggi. In a search, however, of his official Twitter account, Simon Wiesenthal Centre Director for International Relations, Dr. Shimon Samuels, discovered the following tweets of 16 October 2015.

https://twitter.com/JKhashoggi/status/655122945333968896 

FROM JAMAL KHASHOGGI: The Tomb of the Prophet Joseph, attacked by demonstrators yesterday in Nablus is a Jewish lie is a shrine built in the Turkish era and surrounded by Jews to the school of extremism and claimed that Joseph peace be upon him.

FROM JAMAL KHASHOGGI:The Jews have no history in Palestine, so they invented the wall of the prophet, a Mamluk building. After 67 they noticed the tomb of Joseph in Nablus, and they decided that he was the prophet of Joseph.

FROM JAWAD AL-HASHEMI: Jews without history in Palestine !!! The feeling is that our teacher knows that you have come to history like my knowledge of Korean !!! Best greeting !!

FROM JAMAL KHASHOGGI: Go and dig with them, Jawad al-Hashemi, perhaps you will find them a tomb or an effect to be blessed with it, they have dug long and wide and did not find anything, so you have experience.

RESPONSE FROM JAWAD AL-HASHEMI: For your knowledge, we, the Muslims, took us from the Jews to the name of Jerusalem, they called Jerusalem the name of the house of Hamei Kadesh, and we stole it and called it Beit-al-Maqdis.

FROM JAMAL KHASHOGGI: A flaw ... The Muslims did not steal anything from the Jews, and I think you are a Muslim who cherishes your identity, do not provoke me more than this.

RESPONSE FROM YAZEED1404 (speaking of Jawad al-Hashemi): Professor Jamal, your guest is Jewish.

FROM JAMAL KHASHOGGI: @JawadAlhashimy is not a Jew but an Iraqi "diplomat" in New York.

 

As an international human rights organization, the Simon Wiesenthal Centre is anxious that the truth of Mr. Khashoggi's fate is uncovered and accounted for. 

Le « prix du Pire délinquant 2018 » revient à la Malaisie ; le « deuxième finaliste » est l’Iran.

Francfort, le 14 octobre 2018

Pour la 16e année consécutive, le Centre Simon Wiesenthal demeure la seule organisation non gouvernementale à surveiller les incitations à la haine et à la violence sur les stands de la Foire du livre de Francfort.

Avec plus de 7 400 exposants venus de 150 pays et plus de 300 000 visiteurs, ce salon a gagné le surnom d’« Olympiades des salons du livre ».

Son directeur, Jurgen Boos, en a inauguré cette année le 70e anniversaire, qui est également celui de la Déclaration des droits de l’homme des Nations unies. L’auteur de cette déclaration, le juriste juif français René Cassin, y affirmait : « Là où la violence verbale débute, l’agression physique suit. »

« Les questions de patrimoine israélien deviennent maintenant la responsabilité des organisations juives accréditées et la défense pure et simple du judaïsme. »

Rapport de Shimon Samuels, observateur permanent du Centre Wiesenthal auprès de l’Unesco

Paris, le 9 octobre 2018

Demain matin, heure de Paris, un haut fonctionnaire de l’Unesco présentera au 205e Conseil exécutif de l’Unesco, composé de 59 États votants et d’observateurs, les deux résolutions anti-Israël notoires qui devraient être adoptées à une majorité des voix assurée.

Point 28 : La Palestine occupée et la Vieille Ville de Jérusalem et ses Murs
Point 29 : Institutions culturelles et éducatives dans les territoires arabes occupés et dans le Golan syrien occupé.