Communiqués de Presse 2018

Paris, le 9 août 2018

Dans une lettre adressée au fondateur et PDG de la compagnie aérienne norvégienne Norwegian Air Shuttle, Bjørn Kjos, le directeur des Relations internationales du Centre Wiesenthal, Shimon Samuels, déplorait que « le plaisir que nous ressentions durant notre vol sur votre compagnie a été anéanti à la lecture d’un article paru dans votre magazine de bord ».

Dans cet article, intitulé « Import a Community » (« Importez une communauté »), il est question de la réinstallation de migrants en Europe et ailleurs. Publié dans la rubrique « Visit Lost Towns » (« Visitez des villages perdus »), l’article inclut curieusement la commune française d’Oradour-sur-Glane. « Cette mini-description n’est qu’une banalisation déconcertante d’une des plus graves atrocités commises pendant la Deuxième Guerre mondiale », s’indignait M. Samuels.

9 August 2018 1
L’article du magazine de bord
N et l’encadré « Visitez des villages perdus »
mentionnant Oradour-sur-Glane.

« Nous ne doutons pas que tout criminel qui entrerait au Royaume-Uni serait placé en détention pour être extradé. »

« Nous n’en sommes pas si sûrs s’ils devaient entrer aux États-Unis avec une ‘‘carte verte’’ en poche. »

« Nous prions instamment l’Argentine de collaborer avec les États-Unis pour contrôler la liste des ‘‘cartes vertes’’ et pour placer ces cinq suspects sur la liste de surveillance des terroristes. »

Buenos Aires et Londres, le 3 août 2018

Le 18 juillet dernier, le Centre Simon Wiesenthal marquait le 24e anniversaire de l’attentat perpétré à Buenos Aires contre le centre juif Amia, qui avait fait 85 morts et plus de 300 blessés. Une table ronde était organisée à cette occasion au Parlement britannique (voir notre communiqué de presse du 18 juillet). La réunion avait pour but d’examiner l’application des mandats d’arrêt émis par Interpol (les « notices rouges ») pour la détention et l’extradition vers l’Argentine des Iraniens incriminés dans cette affaire.

3 August 2018

L’ambassadeur d’Argentine au Royaume-Uni a lu un message de son ministre des Affaires étrangère, Jorge Faurie. Ce dernier y affirmait que « le Gouvernement argentin est pleinement déterminé… à s’assurer que tous les individus impliqués dans cet attentat comparaissent devant les tribunaux argentins ».

Paris, le 3 août 2018

Le Centre Simon Wiesenthal a mené une campagne pour que les visas ne soient plus refusés aux participants d’événements sportifs internationaux en raison de leur appartenance à une religion, une ethnie, un genre, une nationalité, ou pour toute autre forme de discrimination.

Le vice-président de la Fédération internationale des échecs (FIDE), I. Gelfer, a confirmé par téléphone au directeur des Relations internationales du Centre, Shimon Samuels, qu’au vu de l’intervention du Centre, « la FIDE a informé la Tunisie que même si un seul joueur est exclu du Championnat du monde des écoles qui doit se dérouler à Sousse du 21 au 26 avril 2019, la compétition sera alors transférée en Turquie… », sachant que les Israéliens n’ont pas de problème de visa dans ce pays.

En outre, un autre tournoi international est prévu à la mi-décembre en Arabie saoudite où, l’an dernier, les Israéliens avaient été privés de visa.

La FIDE a décidé que « si ce problème se répète, l’événement sera annulé », ajoutant qu’« un règlement officiel sur cette question sera mis à l’ordre du jour de notre prochaine assemblée générale, qui se tiendra à Batumi, en Géorgie, en octobre ».

« Nous félicitons la FIDE qui a remporté ainsi une victoire significative pour l’égalité dans le sport », concluait M. Samuels.

« Son exclusion a été annoncée le 20 juillet, ‘‘Journée internationale des échecs de l’Unesco’’. »

« La FIDE doit suspendre la Tunisie si elle n’accorde pas d’invitation à Liel. »

« Juifs, Noirs et Gays ne seront plus jamais exclus des compétitions sportives internationales… Les jeux Olympiques de Berlin de 1936 ne doivent plus jamais se répéter. »

Paris, le 25 juillet 2018

Dans une lettre adressée à Georgios Makropoulos, président par intérim de la Fédération internationale des échecs (FIDE), Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Simon Wiesenthal, se déclarait préoccupé par « l’exclusion de Liel Levitan, la championne israélienne d’échecs âgée de 7 ans, du Championnat international d’échecs 2018 qui doit se tenir à Monastir, en Tunisie, du 1er au 9 septembre prochain ».

25 July 2018
Liel Levitan (capture d’écran de Hadashot TV).

Éditorial de Shimon Samuels publié en anglais dans The Algemeiner
le 23 juillet 2018
https://www.algemeiner.com/2018/07/23/pursuing-justice-for-the-amia-bombing-victims-24-years-on/

23 July 2018
À Buenos Aires, affichage des photos et noms des victimes
de l’attentat de 1994 au centre Amia, qui a fait 85 morts
et des centaines de blessés. Photo Reuters/Marcos Brindicci.

En 1967, au lendemain de la guerre des Six-Jours, j’étais jeune marié et je suis allé avec ma femme, de nationalité argentine, rencontrer sa famille à Buenos Aires. C’était le début d’une relation intime qui me lie avec ce pays et sa communauté juive.

Au cours d’un voyage d’affaires, à la fin des années 1970, alors que l’Argentine vivait sous le joug de la dictature militaire, j’avais rendu visite à l’éditeur et journaliste Jacobo Timerman dans sa cellule de prison pour discuter de son éventuelle remise en liberté et de son transfert en Israël. Ceci allait entraîner des relations difficiles avec son fils Héctor, destiné à devenir ministre des Affaires étrangères, et perturber le rôle qu’il serait amené à jouer dans l’affaire Amia.